Star Wars, un expo pour les fans ou pour le business ?


IMG_3337.JPGLes fans de Star Wars sont-il si nombreux pour rentabiliser l’exposition « Star Wars, les fans contre-attaquent » qui se tient depuis le 14 décembre et jusqu’au 4 mai au Centre Expo Lafayette Drouot à Paris ? Peinant surement à répondre à cette question bien légitime, l’organisation a opté pour un droit d’entrée adulte à 16 euros en semaine, 18 euros le week-end. Exorbitant pour ce type de sortie familiale, même pour des pigeons fiers de l’être… Pour le tarif enfants, vous repasserez, il atteint 13,50 euros le week-end. Et si l’argent n’est pas le critère principal je vous l’accorde, il ne faut pas éluder une telle pratique tarifaire quand elle confère ainsi à la science – je n’ai pas souvenir d’exposition distinguant des tarifs semaine et week-end.

L’exposition comporte une poignée de salles présentant 600 objets amassés par un seul homme, Daniel Prada, dont la collection compterait au moins le triple d’artefacts. On y croise principalement des figurines issues du merchandising, permettant une revue d’effectif assez complète des personnages de la saga depuis les premiers épisodes jusqu’à nos jours, ainsi que des statues « grandeur nature » de plus emblématiques. Nous pourrons toutefois regretter que deux articles seulement sont des des « artefacts de tournage », ayant un lien direct avec la fabrication des films de l’univers de George Lucas. Nous regretterons aussi les légendes souvent illisibles sur les cartons – mais peut-être ne vient-on pas pour ça.

img_3336.jpgCar la grande particularité de l’expo, qui je trouve est un pied de nez fantastique à tous ces lieux où l’on vous fait la guerre si vous prenez la moindre photo, réside d’abord dans l’autorisation affichée de photographier les œuvres, mais surtout dans l’encouragement à le faire et à partager les clichés sur les réseaux sociaux. Vous devenez ainsi vous-même le propre média publicitaire de l’exposition, ce qui est plutôt bien trouvé.

Autre singularité de l’exposition, un conférencier en costume de lieutenant de Dark Vador se promène de salle en salle, geek que j’imagine incollable sur l’univers Star Wars. D’ailleurs, si vous êtes intéressez, l’exposition recrute.

Malgré les « Waouh » de certains enfants, petits et grands, il reste toutefois un goût amer en sortant, même si le contexte me faisait imaginer une boutique, postée à la sortie, plus grande.

BP

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s