Trêve de plaisanterie

Enfin une bonne nouvelle. La trêve hivernale des expulsions locatives a été prolongée. Elle qui aurait dû se terminer le 31 mars dernier l’avait déjà été jusqu’au 31 mai à la suite de l’épidémie de Covid-19. Elle le sera à nouveau jusqu’au 10 juillet. L’hiver n’a qu’à bien se tenir !

« Personne ne peut accepter que, dans cette période, sanitaire, (sic) il puisse y avoir des personnes expulsées de leur logement », s’est justifié en saint homme Julien Denormandie, ministre de la ville et du logement le 7 mai dernier. Ha parce que ce sera acceptable une fois que le Covid sera passé ?

Pourtant à Asnières-sur-Seine (92) un proprio a voulu déloger ses locataires dès le 9 du mois d’avril. En pleine « période, sanitaire ». Révélée par un voisin sur son blog, cette expulsion illégale embête les très droitiers élus de la majorité d’Asnières. Depuis, plusieurs plaintes ont été déposées et une pétition a été lancée pour que les locataires soient relogés en urgence.

Le ministre a également précisé que chaque année « ce sont près de 15 000 familles qui sont expulsées de leur logement ». Quelle générosité ! Ces familles resteront au chaud grâce au virus et au gouvernement. Mais le 11 juillet, allez hop, tous sur le trottoir.

A.M.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s